Retour

Test du hotspot Huawei E5577 : ses points chauds (et moins chauds)

SERVICES
Depuis quelques semaines, Somme 3G, membre du Comité-Clients de Bouygues Telecom, utilise le hotspot 4G Huawei E5577. Après l'avoir testé sous toutes les coutures et dans toutes les conditions, voici son compte-rendu :-) Merci à elle et bonne lecture ! -------------------------------- Qu'est-ce qui est petit, rectangulaire, et qui a quatre coins arrondis ? Eh bien non, ce n'est pas un petit-beurre... c'est un hotspot Bbox Nomad :-) Aujourd'hui, je vous présente l'un des petits derniers disponibles chez Bouygues Telecom, le Huawei - ça se prononce "ouah oué" - E5577s-321, nous dirons E5577 pour faire simple. Un peu plus petit que son grand frère le E5786 (4G+), un peu plus épais que son petit frère le E5372 (4G), le E5577 se distingue par la couleur grise de sa tranche, une nouveauté sur les hotspots Huawei d'ordinaire unis. Le corps de l'appareil est blanc, en plastique mat. Pas anti-dérapant comme le dessous du E5786, mais pas glissant non plus : pas d'effet savonnette avec le E5577 ! Poids ? Dans les 110 grammes. Il tient dans la main, il tient dans la poche, et sait se faire oublier dans le sac à main. Dommage que Huawei n'ait pas prévu de trou pour une dragonne... Mais qu'est-ce qu'il sait faire, ce hotspot E5577 (4G), vous demandez-vous ? Il sait faire 4 choses principales : 1) faire le hotspot : prendre les ondes 3G/4G qui vous entourent pour les transformer en Wi-Fi, Wi-Fi auquel vous pouvez connecter jusqu'à 10 périphériques. C'est la fonction classique "hotspot", bien pratique quand on est au milieu de nulle part et sous couverture 3G/4G Bouygues. Pour le Wi-Fi vous avez le choix entre le 2.4GHz (classique, ancien, mais un peu encombré) ou le 5GHz (plus récent, à réserver à l'intérieur car plus puissant). é? vous de choisir selon les appareils que vous souhaitez connecter. Le Wi-Fi, en 5GHz, peut aller jusqu'à 300Mbit/s en wifi n, si l'on paramètre la bande passante sur 2 canaux (40MHz) au lieu d'un (en 20MHz). Attention toutefois aux interférences possibles avec vos voisins ! En 2.4GHz, le lien Wi-Fi se négociera au mieux à 150Mbit/s. C'est déjà bien. 2) faire la clé 4G USB : prendre ces mêmes ondes 3G/4G du réseau mobile Bouygues Telecom, et se brancher par l'intermédiaire d'un cé½ble USB sur un ordinateur, agissant alors - presque - comme un modem USB. En réalité il s'agit d'un modem de type "Hilink", qui ne nécessite pas d'installation de pilotes, et se gère par une interface Web dans un navigateur : l'avantage, c'est qu'à l'allumage la connexion est très rapide, quelques secondes suffisent. L'inconvénient, c'est qu'on est moins libre de trifouiller dans les entrailles du modem. 3) faire la clé Wi-Fi : prendre les ondes Wi-Fi qui vous entourent (Bbox ADSL ou Fibre, box non Bbox (!), point d'accès ouvert, Wi-Fi d'aéroport ou de café, ou autre Wi-Fi...) et les partager avec jusqu'à 10 appareils : c'est la fonction répéteur ou étendeur (appelée Wi-Fi Extender, dans l'interface, en anglais). Utile pour économiser son quota de données mobiles lorsqu'on est dans un environnement "connecté". Lorsque la connexion Wi-Fi n'est plus disponible, le E5577 (qui est petit mais très malin) bascule automatiquement sur la connexion mobile. 4) faire la batterie de secours : avec un petit cé½ble USB micro-B des deux céïtés (non fourni) ou avec le cé½ble micro-B USB/USB 2.0 fourni vers votre smartphone ou votre tablette, vous pourrez recharger votre précieux matériel pour communiquer. La fonction batterie n'empêche pas le fonctionnement normal du hotspot. A l'inverse, avec le même petit câble, vous pouvez recharger le E5577 à partir d'un matériel supportant cette fonction... ou utiliser une batterie de secours classique ! Première surprise au déballage : la batterie du E5577 (amovible, c'est un point important) est é?NORME, presque deux fois plus épaisse que celle du E5372 ! La capacité indiquée est de 3.000mAH - contre 1.780mAH pour le E5372, et serait susceptible de durer, selon le réseau mobile utilisé, jusqu'à 400 ou 600 heures en veille, et jusqu'à 12 heures en utilisation. C'est une batterie Lithium-ion Polymère. En pratique, les 12 heures sont bien là en utilisation en 4G (avec une seule machine connectée). Pour la veille, c'est-à-dire hotspot allumé mais non utilisé, mes tests m'ont donné 3 jours environ, soit 72 heures. On est loin des 400 heures annoncées, cependant la 4G est nettement plus énergivore que la 3G : en 3G seulement, nul doute qu'on obtiendrait un meilleur résultat. Seconde bonne surprise : contrairement à l'interface (très... trop) épurée du E5372, celle du E5577 offre une connexion à l'interface par un couple identifiant/mot de passe. On peut (et même, on doit !) modifier le mot de passe au plus téït pour éviter les problèmes. Nul n'est à l'abri d'un ami trop curieux qui tripoterait vos paramètres ! Troisième bonne surprise : les statistiques de connexion et de consommation de l'appareil sont là ! Une rubrique spéciale de l'interface permet de surveiller ce qui s'y passe, qui est connecté, et depuis combien de temps. Si on n'est pas content d'y voir telle machine, on peut la bloquer par son adresse MAC. On peut aussi (cool !) paramétrer son "plan de données" pour mettre en phase la réinitialisation mensuelle des statistiques du E5577 avec la date de remise à zéro du forfait. Ca, c'est utile, et cela manquait cruellement sur le E5372 ! Quatrième et importante bonne surprise : le E5577 paraît mieux capter le réseau mobile que son prédécesseur le E5372, qui était super-chatouilleux des antennes. Il est nettement plus stable lorsqu'on le change de place, peut-être ses antennes sont-elles légèrement différentes. Mystère ! En tous les cas, la différence est très nette : la connexion est stable, on pourra promener son hotspot sans trop craindre de perdre le réseau. D'où, sans doute, des vitesses de connexion honorables. A l'endroit où j'ai réalisé les tests, avec 3 barres de 4G, 50Mbps en voie descendante (en 4G) en moyenne en intérieur et 30Mbps en voie montante - presque aussi bien que le E5786 en 4G+ au même endroit. Avec une antenne extérieure (MIMO 2x2), qui se branche dans deux petits ports TS-9 situés sous une petite trappe, sur la tranche avant, on atteindra à l'aise le 70/30, un peu au détriment du ping cependant. Ceci est un trait commun à tous les modèles de hotspots Huawei que j'ai testés : le branchement d'une antenne externe dégrade le ping. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, alors j'arrête de les numéroter. La fonction WPS (avec un code PIN), qui permet de se connecter au hotspot sans entrer la clé de sécurité, est présente. La carte micro-SD est, classiquement maintenant, accessible aux appareils connectés, qui peuvent télécharger ou téléverser des fichiers sur cette carte de stockage (non fournie). On peut, depuis son smartphone, regarder un film stocké sur le hotspot, ou écouter sa musique. Les données échangées sur le réseau local ne comptent évidemment pas dans le quota de données mobiles, puisqu'elles sont échangées en Wi-Fi. Le lien vers l'espace client Mon compte, sur la page d'accueil du hotspot, fonctionne ! Le chargeur est assorti au hotspot, il est blanc - celui du E5372 était noir, alors que le E5372 lui-même était blanc, vous me suivez ? -, et plat : bien plus pratique et bien moins encombrant à transporter qu'un chargeur coudé. N'oublions pas qu'il s'agit d'un hotspot mobile, le chargeur lui aussi doit être mobile et ne pas déformer nos poches ! Le E5577 n'est pas simlocké. C'est très bien, on peut comparer les performances des réseaux mobiles. Après ces points... chauds, il y a des points que j'ai (un peu) moins aimés, ce sont les points moins chauds : L'indicateur de batterie : 4 barres, donc 100%, 75%, 50%, 25%, puis l'indicateur vide qui clignote lorsqu'il faut recharger, au lieu d'un pourcentage précis, bien plus... précis. Informatif, je voulais dire. Ca me choque toujours de passer de 25% à 0% sans passer par la case 15%, qui est le moment où l'on devrait recharger la batterie. L'impossibilité de changer l'identifiant de connexion administrateur , qui est et restera donc admin. La sélection des Paramètres réseau (2G, 3G, LTE) et du Mode réseau (Auto/manuel), moins intuitive et moins précise que sur les précédents modèles : on ne peut que décocher 4G (LTE), on ne peut pas choisir (si on est masochiste à ce point), 2G ou 3G. Ceci pourrait poser des problèmes d'instabilité dans des zones où la 3G est faible : pour forcer le type de réseau, il faudrait alors sélectionner manuellement le Mode réseau pour choisir les réseaux 3G ou 2G disponibles. L'IP du hotspot est 192.168.1.1 : ça tombe mal, ma box ADSL a la même ! Le E5372 et le E5786 étaient à 192.168.8.1, c'est pour nous embrouiller qu'on l'a changée, hein ? ;-) Heureusement, on peut modifier facilement cette adresse. L'écran de saisie du code PIN, qui incite toujours à cocher Se rappeler du code PIN... désactivant ainsi la demande de code PIN au prochain allumage ou à la connexion suivante d'un invité. On aimerait un écran plus sécuritaire. L'emplacement de la carte SIM, un peu trop enfoncé sous le bord du fond du hotspot, rend le changement de carte SIM un peu difficile. En résumé, le Huawei E5577 est une version plus aboutie du E5372 : il présente les mêmes fonctionnalités - et même plus, son interface est plus complète, la connexion de données est plus performante et le lien Wi-Fi plus rapide. Avec une capacité de batterie importante, il tient largement la distance pour une longue séance de travail ou de loisir. Et donc, même si on ne peut pas le manger comme un petit-beurre, on peut dire du E5577 que le goûter, c'est l'adopter . Les points à retenir sur le E5577 : léger et peu fragile, mais blanc, donc un brin salissant ;-) 2 ports antenne MIMO (2x2) TS-9, pour ceux qui aiment les fils. batterie amovible = 12 heures en utilisation. Durée de vie de la batterie : entre 2 et 4 ans Wi-Fi jusqu'à 300Mbit/s en 5GHz et 40MHz de bande passante. Bonne réception des données mobiles, très stable.