Retour
Ça nous inspire

Six bienfaits insoupçonnés de la musique

Pourquoi consacrons-nous tant de temps à écouter de la musique ? Parce que le quatrième art a des effets positifs sur notre psychisme et nos émotions !

Découvrez comment la musique agit sur notre humeur, notre cerveau et nos relations aux autres.

1 – La musique nous fait voir la vie en rose

Comme manger des bonbons ou embrasser ses enfants, écouter de la musique active les circuits de récompense dans le cerveau. Cela déclenche la sécrétion de substances essentielles à notre joie de vivre comme :

– la dopamine, hormone de la récompense, du plaisir et du désir ;
– l’ocytocine, l’hormone de l’amour et de l’attachement ;
– la sérotonine, aux vertus antidépressives ;
– et les endorphines, qui apaisent les douleurs et procurent une sensation de bien-être.

Elle aide aussi à réduire le niveau de cortisol, l’hormone du stress, dans l’organisme. Un sacré cocktail hautement positif !

2 – La musique améliore les relations entre parents et ados

Selon une étude(1) parue en 2018 dans Journal of Family Communication, dans les familles où la musique occupe une place de choix, les adolescents entretiennent de meilleures relations avec leurs parents, que ce soit en écoutant des chansons ensemble ou même en discutant des artistes favoris des ados.

L’important n’est pas de danser ensemble mais d’utiliser ce sujet pour renforcer les liens.
Une bonne raison d’emmener vos ados voir le prochain concert d’Angèle ou Black M, non ?

3 – Comment la musique apaise les bébés…

Les bienfaits de la musique se ressentent dès la petite enfance, et même avant !

Les chercheurs ont observé que les nourrissons pouvaient reconnaître les morceaux écoutés par leur mère pendant la grossesse et que ces airs leur apportaient une sensation de sécurité.
Une étude canadienne(2), menée sur une trentaine de bébés âgés de 6 à 9 mois, a montré que les nouveau-nés restaient détendus quatre minutes au son d’une parole adulte, contre neuf minutes en écoutant une chanson enfantine, même dans une autre langue que la leur.

La Mère Michel ou Cadet Roussel ont encore de beaux jours devant elles !

4 – … et favorise la concentration et l’apprentissage

La musique développe les capacités cognitives des enfants et favorise la concentration. Lorsqu’un enfant écoute de la musique classique, l’hémisphère droit de son cerveau, siège des émotions et de la créativité, s’active, tandis que l’apprentissage de la musique mobilise les deux hémisphères. La musique sollicite ainsi fortement le cerveau des nourrissons et des jeunes enfants, qui analyse et tente de comprendre le langage musical. Cela accélère l’acquisition de la parole et la mémoire, entre autres, et entraîne la création de nouvelles connexions neuronales dans le cerveau. Des scientifiques américains(3) ont montré ces effets bénéfiques de la musique sur l’apprentissage de la parole chez les tout petits.

Chez les adultes, la musique booste la créativité et favorise la concentration. Préférez néanmoins une musique sans paroles, jazz ou classique par exemple, à un morceau de pop rock ou de variété française qui pourrait vous distraire.

5 – La musique adoucit les mœurs

Les Anglais ont souvent eu une longueur d’avance sur la scène musicale, et ont mené une expérimentation intéressante. Après avoir constaté que la diffusion de musique classique devant certains supermarchés dispersait les bandes de jeunes désœuvrées, les responsables de la sécurité du métro de Newcastle ont remplacé la musique rock diffusée dans les stations par de la musique baroque, et ont constaté que vandalisme et agressions avaient diminué de moitié !

Zen toujours… À l’aéroport de Buenos Aires, la chanteuse Cindy Lauper, alors en tournée en Amérique latine, a détendu les voyageurs excédés par le retard de leur vol en interprétant au micro son titre phare « Girls Just Want to Have Fun ». Un concert improvisé qui a charmé les foules et calmé les esprits.

6 – La musique favorise les liens sociaux

Elle développe notre sens de l’écoute et la discrimination auditive fine, capacité à reconnaître les émotions dans le son d’une voix ou les pleurs d’un bébé. Elle améliore ainsi notre empathie et les liens avec ceux qui nous entourent.

Des individus qui jouent de la musique ensemble ou chantent dans une chorale libèrent de l’ocytocine, l’hormone de l’attachement ayant un rôle clé dans la création du lien social. Lors d’événements de masse, la musique synchronise même le rythme cardio-respiratoire des spectateurs(4), créant cette sensation de communion que connaissent bien les amateurs de concert. Un état positif qui favorise les rencontres et le partage d’émotions avec nos proches, famille et amis, dans ces moments privilégiés.

En avant la musique !

 

1 – Source Journal of Family Communication, mai 2018.
2 – Source Infancy, Singing Delays the Onset of Infant Distress, septembre 2015.
3 – Source Académie américaine des sciences (PNAS), avril 2015.
4 – Source : Increase in Synchronization of Autonomic Rhythms between Individuals When Listening to Music. Octobre 2017.

Les Petits Concerts MTV avec Bouygues Telecom

Vivez de grandes émotions !