Retour
Commerçante avec une cliente
On partage tout

Les meilleurs outils professionnels pour encaisser vos clients en physique et à distance

Le contexte actuel invite à optimiser tous les outils à la disposition des professionnels pour faciliter les transactions avec vos clients. Est-ce intéressant de proposer un nouveau moyen de paiement ? De compléter vos outils avec une solution d’encaissement qui permet la vente à distance ? Vous débutez votre activité et cherchez à réaliser vos encaissements ? De nouveaux acteurs révolutionnent le marché avec des offres plus souples que celles des banques traditionnelles. On fait le point pour vous.

 

L’encaissement à l’heure du numérique

L’essor du numérique a révolutionné l’encaissement. Si le paiement en espèces et par chèque reste bien sûr possible dans les commerces de proximité, de nombreuses solutions utilisant les canaux numériques sont désormais à votre disposition. Elles simplifient la gestion des encaissements et ouvrent la possibilité de proposer du click and collect, voire de la vente à distance, pour élargir votre bassin de clientèle. Vous réduisez aussi le temps passé à gérer les espèces (stockage, monnaie à rendre, encaissements auprès de la banque) pour le consacrer à des tâches plus essentielles à votre activité.

 

Moyen de paiement physique : le terminal de paiement électronique (TPE)

Crise sanitaire oblige, le paiement par carte bleue via un terminal de paiement électronique (TPE) est privilégié par les clients dès que possible. Il existe aujourd’hui deux grands types de TPE : le modèle fixe, branché en Ethernet ou avec une liaison Bluetooth, et le modèle mobile qui fonctionne en 3G/4G à condition de capter un réseau mobile. Vous pouvez soit acheter un TPE, soit le louer. Les transactions sont versées sur votre compte bancaire, mais vous n’avez pas d’obligation de passer par votre banque pour disposer d’un TPE, même si elles restent des interlocuteurs privilégiés des commerçants pour ce moyen de paiement.

          Location d’un TPE auprès de la banque

Les banques sont les premiers fournisseurs de TPE. La plupart proposent des contrats de location de TPE avec engagement, sur des durées allant de deux à cinq ans. Ces contrats offrent des tarifs attractifs, mais sont à étudier dans le détail. Voici les points à vérifier :

  • La maintenance de votre TPE est-elle incluse ?
  • En cas de cessation d’activité, peu importe le motif, devez-vous continuer à verser le loyer de votre TPE ? La très grande majorité des contrats rendent impossible leur résiliation anticipée.
  • En cas de problème technique ou d’insatisfaction sur le modèle choisi, pouvez-vous changer de TPE ? Même remarque que ci-dessus : la résiliation est en général très compliquée voire impossible dans ces contrats de location.
  • Votre contrat prévoit-il un nombre maximal de transactions ?

         Location d’un TPE à un fournisseur indépendant

Pour répondre à ces contraintes imposées par les banques, de nombreux fournisseurs indépendants proposent désormais la location d’un TPE. Vous pouvez opter pour ce moyen de paiement, en souscrivant un contrat d’acceptation monétique auprès de votre banque. Elle vous attribue une carte de domiciliation (aussi appelée carte commerçant) qui vous sert à paramétrer votre TPE. Ces acteurs proposent des durées de contrats très souples : à l’année, au mois ou même à la semaine ou au jour, sans engagement, l’idéal pour des commerces à forte saisonnalité. Vous pouvez changer de matériel en cours de contrat si les normes changent ou si vous souhaitez moderniser votre TPE.

Bon à savoir : pensez à négocier les frais sur les transactions avec votre banque avant de signer votre contrat d’acceptation monétique, car ils s’ajoutent aux frais de location de votre terminal.

         L’achat d’un TPE

Acheter votre terminal de paiement électronique vous laisse libre de tout engagement, en signant un contrat d’acceptation monétique avec votre banque. Vous gardez la possibilité d’ajouter des logiciels supplémentaires qui vous permettent d’accepter des cartes de crédit plus rares que la Visa ou la Carte Bleue (American Express, Mastercard, etc.), ou de créditer une carte bleue depuis le terminal.

L’investissement est amorti au bout d’un an en moyenne, et on estime la durée de vie d’un TPE à environ sept ans, si le matériel est bien entretenu. Il faut ajouter le coût de la passerelle monétique avec la banque, les frais de connexion et d’installation. C’est la solution la moins onéreuse sur le long terme, mais vous ne disposez pas de contrat de maintenance, et en cas de changement de normes, de panne ou de casse, vous êtes dans l’obligation d’acheter un nouveau TPE.

 

Moyen de paiement mobile : le TPE mobile

De nombreuses solutions permettent aujourd’hui de faire payer ses clients via un terminal de paiement électronique (TPE) mobile, relié directement au réseau mobile ou au Wi-Fi. Certains modèles entrée de gamme fonctionnent par couplage Bluetooth avec un smartphone.

Ces solutions mobiles sont flexibles et les frais d’utilisation sont plus lisibles qu’avec les TPE classiques, où s’additionnent coût d’achat ou de location, frais de connexion et commission sur les transactions. Les modèles haut de gamme proposent des imprimantes intégrées pour réaliser vos encaissements où que vous soyez. La commission fixe tourne autour de 1,75 % en moyenne.

Les avantages de ces solutions sont nombreux :

  • Souscription rapide et facile en ligne.
  • Pas d’encaissement = pas de frais.
  • Pas de contrat de vente à distance à négocier avec votre banque.
  • Pas d’engagement.
  • Grande mobilité et flexibilité grâce au petit format du boîtier.

iZettle, SumUp, Smile&Pay, Link/2500 sont aujourd’hui les plus connues en France, mais d’autres acteurs existent sur ce marché très dynamique. Selon la solution choisie, vous pouvez disposer en plus d’un logiciel de caisse intégré.

 

Moyen de paiement en ligne : du contrat de VAD à la solution intégrée

Déjà utilisée par les e-commerçants, la vente à distance (VAD) a connu un fort essor à la faveur des confinements successifs. Si vous avez un commerce physique, elle vous permet de proposer une option click and collect ou d’expédition de vos produits, et d’élargir considérablement votre bassin d’activité à une clientèle de la France entière, voire internationale. Pour les e-commerçants, proposer un moyen de paiement à distance est une fonctionnalité incontournable. Voici les principales solutions à votre disposition.

 

          Le contrat de vente à distance (VAD)

Si votre commerce est déjà équipé d’un TPE, ou si vous lancez votre e-boutique, proposer la vente à distance nécessite un contrat de VAD avec votre banque. Elle vous attribue un numéro de VAD pour configurer votre terminal de paiement virtuel. Au moment du paiement, vos clients basculent sur une page de paiement hébergée par le serveur de la banque, qui autorise et sécurise la transaction.

         Les modules de paiements

Plutôt que de négocier un contrat de VAD avec votre banque, vous pouvez intégrer à votre site un module de paiement. De nombreuses solutions existent, comme PayPal, PayZen, Stripe, Monext ou PlayPlug. Au moment de l’achat, votre client bascule sur un module de paiement, entre son numéro de carte bancaire, et reçoit un justificatif de paiement dans la foulée. Le paiement est viré sur votre compte bancaire. Étudiez bien le pourcentage de commission et les frais fixes par transaction avant de vous décider pour ce moyen de paiement.

         Le site de e-commerce avec module d’achat intégré

Des solutions comme CMS Prestashop, Magento ou Shopify proposent de développer votre boutique en ligne avec une solution de paiement intégrée. Vous choisissez un template personnalisable, créez vos pages produits, et décidez quel moyen de paiement vous proposez à vos clients parmi les modules proposés (PayPal, Stripe, etc.). Ces interfaces de boutique en ligne fonctionnent sur abonnement : le coût varie selon les fonctionnalités choisies, la zone géographique de paiement, et le nombre de comptes utilisateurs. Shopify propose des tarifs allant de 29 à 299 dollars par mois, tandis que CMS Prestashop ou  Magento ont des tarifs variables en fonction du périmètre de fonctionnalités que vous utilisez.

À lire aussi : Créer votre site vitrine professionnel, mode d’emploi

 

Quelle que soit la formule retenue pour votre activité, mieux vaut disposer d’une solution de secours en cas de panne du TPE ou de panne télécom. Vous évitez ainsi une perte de chiffre d’affaires, sans compter les dégâts en termes d’image et de fiabilité pour vos clients. Chez Bouygues Telecom, les Pros peuvent avoir l’esprit tranquille grâce à notre offre Internet Garanti, et la Garantie d’Intervention sous 8 h en cas de problème !

Professionnels : on vous accompagne

Parcourir notre dossier

Découvrir nos offres dédiées aux Professionnels

Découvrir