Retour
Professionnels : 8 conseils pour gérer votre activité de manière éco-responsable
On partage tout

Professionnels : 8 conseils pour gérer votre activité de manière éco-responsable

Alors que la France vise une réduction d’au moins 40 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2040, il est parfois difficile de savoir par où commencer, et quelles actions ont un impact réel en termes d’éco-responsabilité. On vous partage nos conseils et astuces pour adopter de bons réflexes dans votre activité professionnelle.

 

1 – Imprimer moins et mieux

Privilégier autant que possible les supports électroniques et la dématérialisation des documents permet de réduire l’impact environnemental lié à la fabrication du papier et de l’impression (solvants des encres, cartouches). Vous êtes plusieurs à avoir besoin d’imprimer des documents ? Mieux vaut supprimer les imprimantes individuelles pour les remplacer par une imprimante multifonction reliée en réseau à vos différents postes.

Si vous passez par un imprimeur pour éditer certains documents professionnels, renseignez-vous sur ses procédés de fabrication. Les papiers utilisés contiennent-ils des fibres recyclées ? Sont-ils issus de forêts gérées durablement ? S’il vous en offre la possibilité, préférez les encres élaborées à base d’huiles végétales et non minérales.

 

2 – Réduire le poids environnemental de ses e-mails

Saviez-vous que le numérique représente environ 3 % des émission de gaz à effet de serre au niveau mondial, soit autant que le secteur de l’aviation ? Et qu’envoyer un e-mail standard génère environ 4 g de CO2, chiffre qui grimpe à 50 g de CO2 avec une pièce jointe volumineuse (1). Ainsi, envoyer une pièce jointe de 1 Mo équivaut à laisser une ampoule allumée pendant 25 minutes…

Premier bon réflexe : on fait régulièrement le tri dans sa boîte de réception afin d’éviter de stocker des messages déjà traités ou indésirables. Deuxième astuce : pour envoyer ses pièces jointes volumineuses, on adopte un outil de transfert de fichier comme celui de Smash, une entreprise française, qui supprime le fichier transféré au bout de 7 jours. Troisième conseil : échanger avec ses collègues via une messagerie instantanée gratuite, de type Slack ou Google Hangouts, afin de limiter le nombre de mails envoyés.

À lire aussi : Les bons réflexes pour bien utiliser sa boîte mail professionnelle

 

3 – Booster son éco-responsabilité en passant au matériel reconditionné

Au-delà de l’énergie nécessaire pour faire fonctionner les datas centers et les appareils électroniques, l’empreinte environnementale du numérique repose en grande partie sur la fabrication, l’utilisation et la gestion de la fin de vie des équipements électroniques. Smartphones, ordinateurs et tablettes, qui permettent de dématérialiser des pans entiers de notre quotidien et activité professionnelle, ont ainsi un impact environnemental bien réel. Pour le réduire :

  • On choisit du matériel électronique réparable, dans la mesure du possible, et doté d’une étiquette énergétique A+ ou A ;
  • On optimise sa durée de vie en effectuant des mises à jour régulières ;
  • On le dépose en point de recyclage agréé (par exemple dans une boutique Bouygues Telecom) lorsqu’il est arrivé en fin de vie ;
  • On opte pour de nouveaux appareils reconditionnés plutôt que neufs, un bon moyen de réduire son impact environnemental tout en bénéficiant de prix réduits. Nous vous aidons dans votre démarche avec une offre complète de téléphones reconditionnés, à découvrir ici.

 

4 – Optimiser la consommation de ses appareils électroniques

Après l’achat de vos terminaux électroniques professionnels, vous pouvez agir sur leur consommation avec un geste simple : paramétrer leur mise en veille lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Il vous suffit de vous rendre dans les paramètres, et de choisir la durée à partir de laquelle l’appareil se met en veille s’il n’est pas utilisé. Facilitez l’adoption de ce bon réflexe par vos collaborateurs.rices en le réalisant avant de leur remettre leurs outils professionnels.

Souvenez-vous : même en veille, un appareil électronique consomme de l’énergie. Pour réduire la consommation liée à votre activité professionnelle, branchez vos appareils sur des multiprises dotées d’un interrupteur. Ainsi, une fois votre journée de travail terminée, vous éteignez l’ensemble de vos appareils, y compris votre box Internet, en un seul geste.

 

5 – Développer un site web éco-conçu

Vous souhaitez lancer ou refondre votre site web professionnel ? Pourquoi ne pas envisager la création d’un site éco-conçu ? L’éco-conception permet de rendre un site moins gourmand en énergie en optimisant le poids des pages, en éliminant les fonctionnalités superflues, en choisissant un hébergement local, etc. Vous pouvez évaluer l’empreinte écologique de votre site web actuel à l’aide d’outils gratuits, comme ecoIndex ou encore ecometer, qui vous fournissent des pistes d’amélioration.

En augmentant l’efficacité énergétique de votre site, vous améliorez sa vitesse, ce qui le rend plus performant aux yeux des moteurs de recherche, et optimise donc votre référencement. Autre avantage : en éliminant les fonctionnalités superflues, votre site sera aussi plus simple à développer !

 

6 – Choisir des fournisseurs et prestataires éco-responsables

L’éco-responsabilité de votre entreprise passe aussi par le choix de vos fournisseurs et partenaires, qui peut intégrer des critères environnementaux afin de les inciter à être plus vertueux. Lors de vos prochaines consultations, interrogez vos partenaires pressentis sur leur engagement en faveur de l’environnement, et indiquez-leur que ce critère est important dans votre prise de décision.

Afin de réduire l’empreinte carbone de votre commerce, il est également intéressant de privilégier des circuits d’approvisionnements courts et ainsi favoriser la production locale.

Concernant la livraison de vos produits, pourquoi ne pas privilégier des moyens de livraison peu polluants (livraison à vélo, choix d’un partenaire engagé comme Colissimo) ? La mise en place d’un click and collect est également une option facile à mettre en œuvre pour limiter le transport de vos marchandises.

 

7 – Réduire les déplacements grâce aux réunions à distance

Les trajets pour se rendre au travail, chez des clients ou fournisseurs, chez son comptable… représentent pour certaines entreprises une part importante de leur empreinte carbone. Si votre activité le permet, vous pouvez renforcer votre éco-responsabilité sur ce point en proposant à vos clients et partenaires d’organiser des réunions à distance plutôt qu’en physique. Des outils gratuits Skype, Jitsi ou Slack rendent cela très facile. Tout le monde y gagne en temps, et la planète respire mieux.

À lire aussi : Les meilleurs solutions de visioconférences pour les TPE et indépendants

 

8 – Adopter des gestes éco-responsables au quotidien grâce à des applis

L’éco-responsabilité rime aussi avec zéro gaspi et zéro déchet. Vous êtes restaurateur ou tenez un commerce de bouche ? Installez l’appli Too Good To Go (gratuite sur Android et iOS) pour y proposer à prix réduits vos invendus et produits approchant de la date de péremption. Et pour les autres pros, installez aussi l’application ! Vous pourrez ainsi varier vos déjeuners au bureau ou ramener un bon dîner à la maison.

Lampes de bureau, vieille imprimante, chaises… plutôt que de jeter ces déchets (encore en bon état ou ayant besoin d’être réparés), pourquoi ne pas les donner via l’appli Geev (sur Google Play et App Store), qui lutte aussi contre le gaspillage. Vous rendez ainsi service à ceux qui en ont besoin !

Enfin, pour travailler vos réflexes zéro déchet au quotidien, vous pouvez aussi installer l’application Ocean Zero, développée par la Surf Rider Foundation en partenariat avec Bouygues Telecom. Elle propose d’apprendre à réduire ses déchets à travers une série de 25 défis : réussirez-vous à tous les relever ?

 

À vous désormais de développer vos bonnes pratiques en même temps que votre éco-responsabilité, et de réfléchir à l’impact de vos achats et actions avant de lancer de nouveaux projets !

 

15 idées simples pour réduire son impact numérique sur l'environnement

Lire l'article

Professionnels : on vous accompagne

Parcourir notre dossier