Retour
Professionnels, optimisez votre présence sur Google
On partage tout

Professionnels, optimisez votre présence sur Google

Aujourd’hui, lorsque vous possédez un commerce ou que vous cherchez à développer une activité, il est indispensable de travailler sa visibilité en ligne. Mais parmi tous les outils sur Internet qui promettent aux entreprises de booster rapidement leur activité, lequel privilégier ?

Que vous soyez à la tête d’une boulangerie-pâtisserie, gérant d’une agence immobilière indépendante ou président d’une toute nouvelle agence de communication, votre présence en ligne peut être un atout considérable. Selon les chiffres d’un sondage IFOP, 80 % des utilisateurs se renseignent sur Internet avant d’acheter. Vérifier les horaires, le prix d’un produit ou encore les coordonnées d’un magasin : aujourd’hui, rares sont donc les clients qui partent tête baissée, sans information, pour acheter un produit. Dans ce contexte, il est donc important de travailler sa présence en ligne pour avoir une bonne visibilité sur Google, ne serait-ce que pour mettre à jour ses jours et horaires d’ouverture.

 

Travaillez votre visibilité en ligne, c’est crucial

Dans un premier temps, le référencement naturel doit être votre priorité. En effet, selon le site spécialisé semrush, les moteurs de recherche ramènent 300 % plus de trafic que les réseaux sociaux. Il est donc clef de ne pas négliger cet aspect. Il faut aussi savoir que seulement 0,78 % des utilisateurs de Google se rendent sur les résultats de la deuxième page. D’où l’importance d’apparaître le plus haut possible. Mais alors quelles sont les techniques à adopter pour améliorer la position de votre site web sur les moteurs de recherche ?

 

Le référencement naturel est votre investissement

Contrairement au référencement payant qui s’apparenterait davantage à un sprint, le référencement naturel est une course de fond. Il s’agit d’un travail approfondi qui ne porte ses fruits qu’à force de régularité. Il faut donc aussi s’armer de patience.

Toutefois, on va vous donner les trois principales techniques qui devraient optimiser vos chances d’apparaître en première page du moteur de recherche Google :

  • Faire une recherche de mots clés : il est question ici d’identifier un mot clé principal qui définirait le mieux votre site Internet et quelques mots clés secondaires correspondant également à votre activité et que vous devrez placer au maximum sur votre site.
    L’idée est de trouver le juste équilibre entre des termes qui correspondent bien à votre activité mais également qui sont régulièrement tapés sur les moteurs de recherche. En somme, il faut vous mettre à la place d’un internaute : que devrait-il écrire pour tomber sur votre site web ?
    Par exemple, si vous êtes fleuriste à Rennes, nul doute que votre sélection de mots clés devra comporter “fleuriste”, “Rennes”, “fleurs”, “marchand de fleurs” ou encore “où trouver des fleurs à Rennes”.
    Dès lors que vous avez sélectionné les quelques mots clés, inutile de les utiliser à tort et à travers dans tous les articles, vous risquez d’entraîner une sur-optimisation. Ce phénomène se produit lorsqu’il y a une densité trop importante de mots. Conséquence : vous n’apparaissez plus dans les résultats des moteurs de recherche. Ces termes doivent être utilisés de façon naturelle et pertinente.
  • Créer du contenu : cet aspect n’est pas négligeable. Si créer du contenu peut sembler facile et anodin, il faut garder en tête que les articles doivent être rédigés de façon à ce qu’ils “plaisent aux robots SEO”, à savoir les logiciels utilisés par les moteurs de recherche pour explorer le web. Néanmoins, l’expérience utilisateur a gagné en importance ces dernières années. Les contenus doivent donc aussi retenir l’intérêt des lecteurs.
    Pour ce faire, vous pouvez rédiger un blog. Pour reprendre l’exemple du fleuriste à Rennes, le blog pourrait proposer des tutoriels pour réaliser ses propres compositions florales. Il serait pertinent aussi de prendre régulièrement des photos des bouquets de façon à les publier sur Instagram.
  • Développer une stratégie d’acquisition de liens : plus technique, mais pas si sorcier, cette stratégie consiste à montrer à Google que votre site est crédible et intéressant. Il s’agit ici d’échanges et de collectes de liens entre plusieurs sites web.
    Très concrètement, il est surtout question de mentionner votre site web ailleurs. Par exemple, l’immatriculation au répertoire d’activités est une façon de créer des liens. Proposer des liens vers des contenus de partenaires en est une autre.
    En réalité, il existe une kyrielle d’astuces pour créer du lien et des visites sur votre site web : créer des boutons pour partager sur les réseaux sociaux, demander des témoignages clients, créer des partenariats…
    Les enjeux sont clairs : plus les visiteurs se rendront sur votre site web et y resteront, plus ils montreront aux moteurs de recherche qu’il s’agit d’un nom de domaine sérieux et plus votre position sera élevée.

Utiliser ces trois astuces fréquemment devrait vous offrir des résultats dans les prochains mois. Mais rassurez-vous, un internaute qui chercherait votre commerce sur les moteurs de recherche en tapant des termes précis comme “fleuriste rennes rue Jules Simon” n’aura aucun mal à vous trouver.

D’ailleurs, il existe un outil très performant qui augmente vos chances d’apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche : Google My Business.

À lire aussi : Comment utiliser un moteur de recherche ?

 

 

Vous aussi, créez votre fiche Google My Business

Pour améliorer son référencement naturel, Google My Business est sans aucun doute l’outil le plus puissant. Lancé en 2014 par la firme californienne, il permet à tout propriétaire d’entreprise de contrôler et de vérifier les informations publiées sur les moteurs de recherche au sujet de sa société. En outre, c’est aussi sur cet outil que la plupart des commerçants aujourd’hui répondent aux avis et commentaires laissés à leur sujet.

La première des choses est de créer son établissement sur le site Google My Business. S’il est déjà dans la liste, vous pourrez le revendiquer. Vous devrez prouver que vous en êtes bien le propriétaire. Google vous enverra un code de validation par courrier. Ensuite, vous devrez remplir la fiche de votre entreprise : nom, adresse, numéro de téléphone, jours et horaires d’ouverture. Vous aurez aussi la possibilité d’identifier le type d’activité concernée par votre établissement (la catégorie) et les services proposés.

Vous avez également la possibilité d’ajouter des photos à votre fiche. Quelle que soit la nature de votre activité, il est vivement recommandé de le faire. Des restaurants peuvent ainsi en profiter pour mettre en valeur les plats et des agences ont l’occasion de valoriser des réalisations. Dans tous les cas, ajouter une photo de son établissement est bénéfique, cela rassure les internautes et renforce la crédibilité de son entreprise.

Depuis avril 2020, vous pouvez déclarer une activité de type « click and collect », en précisant s’il s’agit de livraison ou à emporter. Google vous demande d’ajouter des attributs comme « Retrait en magasin » ou « Retrait à l’extérieur ».

À lire aussi : Le click and collect pour mon commerce : mode d’emploi

 

Tout ce que vous pouvez faire avec Google My Business

Maintenant que votre fiche est complétée et que votre établissement est revendiqué ou créé, vous avez accès à un tableau de bord. Celui-ci vous permet de mettre à jour l’ensemble des informations complétées au préalable mais aussi d’en ajouter beaucoup d’autres.

Ce panneau d’administration se présente sous la forme d’un menu déroulant sur la gauche proposant différentes catégories. Vous pouvez par exemple en découvrir davantage sur vos clients dans l’onglet Statistiques ou encore communiquer avec eux dans la rubrique Avis.

La principale nouveauté de Google My Business est la possibilité offerte aux propriétaires d’établissement de créer leur site web gratuitement. Il est possible de personnaliser l’apparence du site en choisissant parmi une sélection de thèmes et même de choisir le nom de domaine. Cette solution s’adresse évidemment à ceux qui n’ont pas encore de site Internet. Quant aux informations, elles sont complétées automatiquement à partir de celles renseignées sur la fiche Google.

 

Allez encore plus loin sur Google My Business

Maintenant que vous avez développé une stratégie de référencement naturel basée sur la publication fréquente de contenus respectant des critères SEO (choix de mots clés, développement des liens) et que vous avez complété votre fiche Google My Business, vous pouvez aller plus loin.

En effet, pour optimiser votre présence en ligne, il est essentiel d’être en contact régulier avec vos clients. Pour ce faire, rien de mieux qu’utiliser les outils Google My Business :

  • Avis : obtenez des avis en envoyant le lien de votre établissement durant vos échanges avec des clients et partenaires. Il est conseillé de répondre à tous les avis, même négatifs de façon à montrer que vous êtes à l’écoute. Pensez aussi à remercier les internautes de leur contribution.
  • Messages : cette fonctionnalité permet aux internautes de vous contacter par chat, ils privilégieront ce moyen de communication pour des questions dont ils n’auraient pas trouvé la réponse sur votre fiche. Vous recevrez directement les questions sur votre téléphone mais ils n’auront pas accès à votre numéro.
  • Posts : cet outil permet de publier des mises à jour sur votre activité : nouveaux produits, changement d’horaires… les possibilités sont nombreuses. Il est recommandé de publier une fois par semaine pour optimiser sa fiche et ainsi améliorer son référencement en ligne.

Aussi, pour profiter pleinement des services et fonctionnalités proposés par Google My Business, vous pouvez télécharger l’application sur Android ou sur iPhone. Vous serez ainsi alertés par notification dès que vous recevrez des avis et messages et pourrez être plus réactif.

Maintenant que vous avez toutes les clés pour renforcer votre visibilité sur Internet, et ce gratuitement, sachez également qu’il existe une grande variété de possibilités pour optimiser votre présence en ligne, comme le référencement payant, la publicité sponsorisée en ligne ou les réseaux sociaux.

 

En bref, si développer la visibilité en ligne de votre commerce requiert un peu de temps au démarrage (créer les profils sur les réseaux sociaux, revendiquer le site sur Google My Business), ensuite tout est plus simple ! Il faut juste mettre à jour régulièrement les informations pratiques comme les horaires d’ouverture, les dates de fermeture pendant les vacances, répondre aux avis et commentaires… On parie que vous y prendrez goût !

__________________________________________________________________________________

Lexique

Parlez-vous SEO ?

Acquisition de liens : technique consistant à acquérir des liens, gratuitement ou non, sur des sites Internet traitant de la même thématique que la vôtre.
Algorithmes : ensemble de règles mathématiques permettant au moteur de recherche de déterminer le classement d’une page web dans ses résultats.
Mot clé : terme ou ensemble de termes permettant à un internaute d’effectuer une recherche.
Moteur de recherche : outil permettant de retrouver une page web. Plus de 90 % des internautes utilisent Google.
Référencement naturel : s’oppose au référencement payant. Aussi appelé SEO (pour Search Engine Optimization), il s’agit de l’ensemble des techniques permettant de se positionner favorablement dans les classements des moteurs de recherche.
Référencement payant (ou SEA pour Search Engine Advertising) : le fait de rémunérer les moteurs de recherche pour promouvoir sa marque et/ou son site web.
Taux de rebond : indicateur qui détermine le nombre de visiteurs qui quittent votre site sans avoir parcouru d’autres pages web.
URL : lien Internet, adresse d’un site ou d’une page web.

Professionnels : on vous accompagne

Parcourir notre dossier

Découvrir nos offres dédiées aux Professionnels

Découvrir