Retour
Pros : 5 étapes pour bien anticiper votre changement de Fournisseur d’accès Internet
On partage tout

Pros : 5 étapes pour bien anticiper votre changement de Fournisseur d’accès Internet

Prix trop élevé, mauvaise expérience client, offre inadaptée aux besoins…  Vous avez envie de changer de fournisseur d’accès Internet. Mais, comme tous les professionnels, vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à vos démarches administratives. Bonne nouvelle, migrer d’un opérateur à un autre n’est pas si compliqué. Suivez le guide !

 

Au préalable

Avant de changer d’opérateur Internet, prenez le temps de vous poser les bonnes questions :

  • Quels sont vos besoins actuels en termes d’accès Internet (débit, équipements, services inclus, etc. ) ?
  • Quelles sont vos attentes en téléphonie (data, voix, international, bonus inclus, etc.)
  • Quels seront vos besoins dans deux ans ? Dans cinq ans ?

Avoir une réponse claire à ces questions vous permettra d’établir un cahier des charges précis : vous pourrez ainsi choisir un nouveau fournisseur proposant des offres en adéquation avec vos besoins.

 

Changer d’opérateur en 5 étapes

Ça y est, vous savez désormais ce que vous cherchez. Vous êtes prêt à migrer d’un opérateur à un autre. Pour vous aider à y voir clair, vous trouverez ici comment procéder en cinq étapes.

 

1. Faire le point sur vos engagements actuels

Avant de démarrer la procédure de changement à proprement parler, vous devez tout d’abord faire le point sur les engagements qui vous lient à votre actuel fournisseur d’accès Internet :

  • Êtes-vous toujours sous engagement ?
  • Si oui, quelle est la date de fin d’engagement (dans plusieurs mois ? années ?)

Selon la durée d’engagement restante, vous aurez peut-être à régler des frais de sortie de contrat. Aussi, n’hésitez pas à consulter le contrat signé avec votre fournisseur d’accès Internet ou votre opérateur de téléphonie mobile : ces informations y sont consignées.

Bon à savoirVous avez égaré le contrat ? Appelez le Service Clients de votre fournisseur d’accès Internet ou de votre opérateur téléphonique. Il vous donnera toutes les dates contractuelles.

 

2. Budgéter les pénalités et les frais liés à la sortie

Pour Internet

Si vous êtes toujours sous engagement, le contrat prévoit peut-être des pénalités de sorties ou des frais de fin de contrat. Elles sont clairement mentionnées dans les conditions générales de vente (CGV) : pour les connaître, il vous suffit donc de les consulter.

Bon à savoir – Lorsque vous changez de fournisseur, il y a une période de juxtaposition des deux contrats durant laquelle vous devrez régler deux abonnements Internet. Chez Bouygues Telecom, jusqu’à 100€ TTC des frais de résiliation à votre ancien opérateur vous seront remboursés.

Par ailleurs, il peut exister des frais indirects liés à la sortie. C’est par exemple le cas si vous bénéficiez d’une offre liée Internet et téléphonie mobile, grâce à laquelle vous profitez de réductions tarifaires. Vous risquez en effet de perdre ces avantages en résiliant l’offre Internet.

Veillez donc à budgéter ce manque à gagner. Ce type d’avantages peut en outre devenir un critère de choix pour la sélection de votre nouveau fournisseur !

 

Bon à savoir – Si vous bénéficiez d’une offre liée, il est possible de ne résilier qu’une seule des offres (Internet en gardant la téléphonie mobile par exemple). Dans ce cas, vous devez simplement demander à l’opérateur de séparer ces offres.

 

Pour la téléphonie

Les modalités de résiliation sont explicitées dans les conditions générales de vente du contrat passé avec votre opérateur.

Chez certains opérateurs, les modalités de résiliation pour les contrats Pros sont similaires à celles appliquées aux particuliers : vous pouvez donc avoir des frais de résiliation.

 

3. Anticiper la migration

Pour Internet

Avant de changer de fournisseur, vous devez également anticiper la migration. Pour cela, vérifiez les deux données suivantes :

  • Avez-vous un contrat spécifique pour l’hébergement du nom de domaine de votre site Internet, ou de votre adresse e-mail ? Attention ! Si l’hébergement est couvert par votre fournisseur, vous risquez de le perdre au moment de la résiliation. La majorité des Fournisseur d’Accés à Internet laissent cependant la boîte mail active 6 mois après la résiliation, le temps de faire la transition.

A lire aussi : Les bons réflexes pour bien utiliser sa boîte mail professionnelle

 

  • Pouvez-vous conserver vos équipements spécifiques (alarme, terminaux de paiement, serveurs, fax…) avec votre nouvel opérateur ? Rassurez-vous, dans 99 % des cas, il n’y a pas souci ! Mais vérifiez tout de même auprès de vos différents fournisseurs (experts sécurité, monétique, informatique…) que vos équipements, surtout s’ils sont anciens, sont compatibles IP, notamment si vous bénéficiez jusque-là d’une offre ADSL avec dégroupage partiel, et que vous allez migrer sur une offre avec dégroupage total ou vers la fibre.

A lire aussi : Fax, TPE, alarme : les conserver même en changeant d’opérateur

 

Bon à savoir – Avant de changer de fournisseur, attendez que la liaison Internet de votre futur opérateur soit fonctionnelle, notamment si vous passez à la fibre.

Vous craignez une coupure de réseau lors du changement d’opérateur, potentiellement préjudiciable pour votre business ? Sachez que Bouygues Telecom inclut dans ses offres le service Internet garanti Pro : grâce à une clé 4G remise dès le début de votre abonnement avec 100 Go de data, vous avez Internet tout de suite et tout le temps. Tous les mois, cette clé est rechargée de 20 Go pour vos usages en mobilité.

Vous êtes un peu perdu avec la technique ? Grâce à l’Installation Fibre 100 % clé en main de Bouygues Telecom (uniquement valable pour les offres fibre), un technicien se déplace dans vos locaux, vous raccorde à la fibre et met en service vos équipements gratuitement.

 

Pour la téléphonie : opter ou non pour la portabilité du numéro

Si vous souhaitez quitter votre opérateur téléphonique actuel, sachez que la migration vers un autre acteur n’implique plus nécessairement de changer de numéro de téléphone. En effet, depuis le 1er janvier 2012, vous avez la possibilité de conserver votre ligne téléphonique dès la souscription : il s’agit de la portabilité du numéro.

Pour la demander, vous devez obtenir le numéro RIO (Relevé Identité Opérateur). Vous pourrez le trouver gratuitement :

  • Sur votre Espace Client en ligne
  • En appelant le 3179 : ce service vous enverra un code unique par SMS

Bon à savoir – Certains opérateurs ne donnent le numéro RIO que sur demande auprès de leur Service Clients : vous devrez alors appeler et réaliser les démarches par téléphone.

 

4.    Sélectionner votre futur opérateur et la formule qui vous intéresse

Pour sélectionner votre nouveau fournisseur, pas la peine de vous précipiter ! Prenez le temps de la réflexion et comparez les offres sur la base du cahier des charges que vous avez établi au préalable.

 

Voici généralement les points auxquels il est important de prêter attention :

  • La performance de l’accès (débit descendant, débit montant, normes/vitesse du WiFi, etc.)
  • Les services additionnels inclus avec l’abonnement : par exemple, la suite bureautique, la suite de sécurité, le cloud, etc.
  • Le rapport prestation/prix : prendre la formule la moins chère n’est pas toujours le meilleur calcul, notamment pour les offres Pros. Il est important de comparer également les conditions de rétablissement de l’accès en cas de souci. Car pour vous, tout temps perdu signifie souvent une perte de chiffre d’affaires.
  • L’adéquation du Service Clients : Bouygues Telecom par exemple vous propose un Service Clients exclusivement dédié aux professionnels : des experts Pros sont à votre écoute 7 j/7 pour vos questions techniques et 6 j/7 pour une demande commerciale (inclus dans les offres Internet et Mobile)
  • La rapidité d’intervention en cas de panne de l’accès (Internet, téléphone) sur votre ligne. Avec Bouygues Telecom, vous bénéficiez de l’intervention garantie d’un technicien en moins de 8 h ouvrables, après signalement au Service Clients Pros au 1064. Ce service, inclus dans les offres Internet, s’applique du lundi au vendredi de 8 h à 18 h et le samedi de 8 h à14 h.
  • Le coût des équipements. Grâce à l’Avantage Smartphone de Bouygues Telecom, vous profitez d’une remise sur votre nouveau mobile à l’achat et en renouvellement avec facilité de paiement et d’une reprise à prix garanti (inclus dans les offres Mobile).

 

5.    Résilier

Selon que vous résiliez votre contrat Internet ou votre contrat de téléphonie mobile, vous devrez procéder différemment.

Vous avez peut-être un préavis de sortie du contrat. Pour le vérifier, n’hésitez pas à vous reporter aux CGV.

 

Résilier votre abonnement Internet

Deux situations se présentent :

  • Votre futur fournisseur s’occupe de résilier votre ancien contrat dès que vous commandez votre ligne Internet : c’est notamment le cas chez Bouygues Telecom.
  • Vous devez effectuer vous-même la résiliation.

N’oubliez pas de restituer le matériel que votre ancien opérateur avait mis à votre disposition (notamment les routeurs). Vous vous exposez sinon la plupart du temps à des frais de non-restitution.

Si vous vous chargez de la résiliation, reportez-vous à la procédure indiquée dans les CGV de votre ancien fournisseur. Vous devrez généralement lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception. Transmettez-lui également un e-mail en complément.

A minima, vous devez faire figurer dans votre lettre de résiliation le numéro de contrat, l’identité du titulaire du contrat, ainsi que la date de résiliation souhaitée.

 

Résilier votre contrat de téléphonie

Là aussi, il existe deux cas de figure :

  • Si vous avez opté pour la portabilité, c’est votre futur opérateur qui prend en charge les démarches de résiliation. Comptez trois jours ouvrés pour qu’il enregistre votre abonnement, résilie le contrat et récupère votre ligne.
  • Si vous avez choisi la non portabilité, envoyez une lettre de résiliation, en recommandé avec accusé de réception, au Service Clients de votre ancien opérateur.

 

Mettre en service votre nouvelle ligne Internet ou téléphone et raccorder vos équipements

 

Une fois le changement de fournisseur effectué, restent à réaliser la mise en service de la ligne (c’est-à-dire votre raccordement au réseau Internet) et l’installation de vos équipements personnels.

Si aucune ligne Internet n’a été mise en service avant la vôtre, la venue d’un technicien est obligatoire. En revanche, si la ligne est d’ores et déjà créée, vous devez généralement installer votre box vous-même. Sachez qu’avec l’offre Installation 100 % clé en main de Bouygues Telecom, la mise en service des équipements Box, décodeur, etc. est prise en charge !

En revanche, le raccordement de vos équipements personnels est rarement inclus dans les offres des fournisseurs d’accès Internet (prestation généralement payante). Aussi, veillez à bien anticiper cette opération, car vous devrez rebrancher votre matériel, configurer vos équipements spécifiques sur votre nouveau réseau, remettre le WiFi en route…

 

Vous avez désormais la marche à suivre pour changer de fournisseur : faire le point sur vos engagements actuels, budgéter les frais engendrés par un changement de contrat, préparer la migration de vos données, sélectionner votre futur opérateur et résilier vos abonnements. Maintenant, à vous de jouer et de comparer les offres minutieusement !

Professionnels : on vous accompagne

Parcourir notre dossier

Découvrez nos offres et services conçus pour les Pros

Voir les offres