Retour
Très haut débit : des réseaux fixes et mobiles progressivement plus économes énergétiquement
On vous rapproche

Très haut débit : des réseaux fixes et mobiles progressivement plus économes énergétiquement

Contrairement à certaines idées reçues, les nouvelles technologies, et notamment les réseaux très haut débit, ne consomment pas plus d’énergie que les générations précédentes. Fibre / ADSL, 5G / 4G, regardons de plus près.

La fibre, moins énergivore que le cuivre vieillissant

Dans son document sur les Réseaux du futur, publié en janvier 2020, l’Arcep indique qu’un acteur du rapport relève que la fibre consomme en moyenne un peu plus de 0,5 Watt par ligne, soit trois fois moins que l’ADSL (1,8 W) et quatre fois moins que le réseau téléphonique commuté (2,1 W).

De plus, les consommations énergétiques de ces technologies filaires dépendent assez peu des usages qui en sont faits. Comparée aux autres technologies de réseaux, la fibre ressort grande gagnante de l’équation consommation / coût énergétique. En moyenne sur une année, en se fondant sur des hypothèses de consommation de données mobiles, un utilisateur de réseau 4G consommerait de l’ordre de 50 kWh d’électricité, contre 19 kWh pour une ligne RTC, 16 kWh pour de l’ADSL et seulement 5 kWh pour une ligne fibre optique.

Grâce à sa fiabilité et à son évolutivité en débits, la fibre s’impose donc comme support important pour les déploiements futurs, car elle répond aux besoins de connectivité forts tout en offrant une meilleure maîtrise de la consommation d’énergie. Fin 2020, Bouygues Telecom commercialisait déjà 17,4 millions de prises dans près de 90 départements. En 2026, 35 millions de foyers seront éligibles avec une étape intermédiaire de 27 millions fin 2022.

La 5G, plus économe énergétiquement que la 4G

Même si les avantages de la fibre ne sont plus à démontrer, force est de constater que cette technologie n’est pas encore proposée partout en France, dans les territoires ruraux mais aussi parfois dans les grandes villes. Pourtant, le besoin de connectivité est vital, d’autant plus lors de crises sanitaires et de périodes de confinement que nous avons connues récemment. Les réseaux mobiles peuvent donc pallier cette absence de fibre optique. 

La technologie 5G présente une meilleure efficacité énergétique car sa consommation d’énergie est très liée à sa sollicitation : pour une même quantité de données transportées, la 5G consomme moins que la 4G.

Cependant l’accroissement du trafic mobile, évalué à +40% par an en moyenne, et la densification des sites pour poursuivre les efforts de couverture, entraîneront mécaniquement une augmentation de la consommation globale d’énergie du réseau. La 5G sera donc, à terme, la meilleure solution technologique pour absorber la croissance du trafic, à condition d’adopter des comportements responsables dans la mise en place et l’usage des équipements numériques.

En plus de son réseau 4G présent pour 99% de la population française, Bouygues Telecom a lancé son réseau 5G, déjà présent, fin avril 2021, dans 28 grandes villes de plus de 100 000 habitants ainsi que dans plus de 1 300 communes. Plus de débits, plus d’usages… et moins énergivore.

Bouygues Telecom a pour objectif d’assurer l’accès à un service de qualité tout en améliorant de façon continue son empreinte environnementale en agissant pour :

  • améliorer la performance énergétique de nos infrastructures réseau et nos centres de données ;
  • mettre à disposition des solutions pour aider nos parties prenantes à adopter les bons gestes et ainsi préserver l’environnement (favoriser la réparation, le recyclage, la reprise des mobiles et la vente de téléphones reconditionnés) ;
  • allonger au maximum la durée de vie de nos équipements et améliorer leur valorisation en fin de vie.

Nous adoptons une posture proactive, qui ne pourra se faire sans la contribution de l’ensemble de nos parties prenantes.

 

Les engagements de Bouygues Telecom

Découvrir

La fibre Bouygues Telecom

Découvrir

La 5G Bouygues Telecom

Découvrir