Retour
WiFi : on démêle le vrai du faux !
On vous rapproche

WiFi : on démêle le vrai du faux !

Au bureau, à la maison, dans les lieux publics, et même dans les trains, le WiFi occupe une place incontournable dans nos existences et nous permet de rester connectés en toutes circonstances. On fait le point sur les vrais progrès que le WiFi permet, et les idées reçues à oublier.

Apparu pour la première fois en 1997, le WiFi (pour Wireless Fidelity) est une technologie qui permet de relier plusieurs appareils informatiques entre eux et à Internet, sans utiliser de câbles ou de fil, au sein d’un même réseau afin qu’ils échangent des données.

1 – Le réseau WiFi peut être perturbé par des interférences.

VRAI

Pour avoir la meilleure qualité de WiFi possible, mieux vaut commencer par l’éloigner de meubles ou structures métalliques qui perturbent la qualité du signal. Il est aussi préférable d’éloigner le routeur d’autres appareils électriques susceptibles d’émettre des ondes électromagnétiques qui engendrent des interférences, comme par exemple une enceinte Bluetooth, une pompe d’aquarium, des objets connectés ou même un caisson de basse de home cinéma !

A lire aussi  : Box internet, les 9 commandements d’une installation réussie

2 – Dans un immeuble, le débit de mon réseau WiFi dépend de ce que fait mon voisin sur Internet sur son réseau WiFi

VRAI

Le réseau WiFi utilise plusieurs canaux qui sont partagés par plusieurs box. Ainsi, si votre box est séparée de celle de votre voisin par une simple cloison, et que celui-ci est connecté et actif, vos WiFi peuvent utiliser le même canal : la bande passante sera alors partagée entre vos deux réseaux, et le débit ralenti sur les deux box. Pour y remédier, les box scannent régulièrement les canaux disponibles pour choisir celui où il y a le moins d’interférences, et ainsi améliorer la qualité du WiFi.

Avec le WiFi 6, cette optimisation est encore plus performante, ce qui améliore le débit.

3 – Le débit du WiFi baisse au fur et à mesure que l’on s’éloigne du routeur.

VRAI
Les ondes radio peuvent être ralenties voire bloquées par des structures en béton, et l’intensité du signal diminue avec la distance. Pour profiter au maximum du débit de sa box, mieux vaut installer son ordinateur ou smartphone à proximité de la box. Dans le cas de grands espaces à couvrir, les répéteurs WiFi captent le signal WiFi et le répètent. Les kits CPL fonctionnent aussi : ils utilisent le réseau électrique du logement pour véhiculer les flux de données sous forme de signaux électriques. Ils sont plutôt privilégiés pour raccorder des équipements fixes, comme une télévision connectée par exemple.

4 – Le débit du WiFi diminue en fonction du nombre d’appareils connectés.

VRAI mais c’est en train de devenir FAUX.

Le réseau WiFi partage son débit en fonction du nombre d’appareils connectés. Plus les appareils sont nombreux et actifs, et moins il reste de débit par appareil. Grâce à la nouvelle norme WiFi 6, c’est en train de changer. Le WiFi 6 optimise le débit avex un plus grand nombre d’appareils connectés et actifs en même temps.

Cette nouvelle norme offre aussi une plus grande portée et couverture réseau. La Bbox Ultym de Bouygues Telecom garantit ainsi un débit ultra rapide jusqu’à 2 Gbits/s, avec une consommation d’énergie réduite pour les appareils connectés.

5 – Un réseau WiFi est difficile à sécuriser.

FAUX

Par défaut, les équipements récents vendus dans le commerce et les box d’opérateurs sont déjà sécurisés, avec des mots de passe longs et complexes, et des protocoles de cryptage de données intégrés. Vous pouvez choisir de personnaliser le nom de votre réseau WiFi pour faciliter votre connexion. Si vous changez votre mot de passe pour en avoir un plus facile à mémoriser, n’oubliez pas d’en choisir un long et complexe, et de garder à jour une suite de sécurité intégrant un firewall pour détecter des tentatives d’intrusion.

6 – Je suis obligé.e d’éteindre le WiFi pour que mes enfants ne se connectent pas sans mon autorisation.

FAUX

La plupart des box récentes proposent un bouton qui permet d’autoriser la connexion au réseau selon les plages horaires et les équipements. Plus besoin d’éteindre le WiFi pour empêcher votre ado de se connecter le soir : il suffit de désactiver son smartphone dans votre interface de gestion, et vous pouvez continuer à utiliser le WiFi pour vos usages personnels. Si vous êtes client chez Bouygues Telecom, vous trouverez ici le mode d’emploi de ce contrôle d’accès !

À lire aussi : Comment sécuriser facilement votre réseau WiFi ?