Retour
On partage tout

Crise sanitaire : les bonnes pratiques pour adapter votre business

La crise sanitaire oblige les professionnels à faire preuve d’agilité et de réactivité dans la gestion de leur activité, qui est totalement bouleversée voire arrêtée pour certains secteurs. Entre confinements successifs, couvre-feu et restrictions sanitaires, quelles bonnes pratiques mettre en place pour adapter au mieux votre business ?

 

1 – Informer vos clients et partenaires

Par temps de crise, la communication est essentielle pour rassurer. À vos clients, vous pouvez ainsi envoyer une newsletter les informant de vos horaires d’ouverture, des mesures sanitaires mises en place par votre entreprise, et des nouveaux modes d’accès à vos produits (vente en ligne, click and collect, etc.) proposés. Si vous ne disposez pas d’une base de données, installez des affiches bien visibles sur la vitrine de votre commerce.

Vos fournisseurs et partenaires apprécieront également d’être informés si votre activité connaît des changements, notamment en termes de prévisions de commande pour les mois à venir. Ils pourront ainsi s’adapter eux aussi.

 

2 – Mettre à jour votre page Google My Business

Cet outil fourni gratuitement par Google est très utile aux commerçants, artisans et indépendants pour afficher les informations essentielles concernant leur activité : descriptif, informations d’accès, horaires d’ouverture, photos, contact, etc. Vous disposez de surcroît de statistiques sur les actions effectuées par les internautes qui ont accédé à votre fiche.

C’est à vous de créer votre fiche, et de la mettre à jour en cas de changement d’horaires, par exemple, ou de fermeture provisoire. Un point à ne pas négliger pour éviter de décevoir vos clients qui trouveraient porte close, ou au contraire les informer que votre activité se maintient. Si vous proposez du click and collect, ajoutez bien un numéro de téléphone et l’URL de votre site web pour faciliter cette démarche.

Vous n’avez pas de site web ? Créez une adresse mail permettant de passer des commandes à venir retirer sur rendez-vous.

Vous ne proposez pas encore de click and collect et votre activité le permet ? Suivez le mode d’emploi, c’est plus accessible qu’on ne le croit !

 

3 – Adapter vos outils de télécommunication

Votre activité est suspendue ou ralentie ? Vous avez des salariés au chômage partiel ? Veillez à programmer des messages d’absence sur la boîte mail de chacun afin de ne pas laisser les sollicitations sans réponse.

À lire aussi : Les bons réflexes pour bien utiliser sa boîte mail professionnelle

Si vous êtes en télétravail ou que vous avez fermé provisoirement vos bureaux, pensez aussi à mettre en place le renvoi de vos lignes professionnelles pour ne pas perdre d’appels. Les clients Bbox trouveront ici la marche à suivre pour activer le renvoi d’appel.

 

4 – Être présent sur les réseaux sociaux

Tenez votre communauté informée de la poursuite ou non de votre activité, des mesures sanitaires adoptées, de la mise en place d’un service de drive ou de click and collect via des posts réguliers sur vos réseaux sociaux.

Si votre activité est suspendue, continuez à alimenter votre page en faisant par exemple une veille sur l’actualité de votre secteur, ou de la curation de contenus. Tutoriels, recettes de cuisine, idées DIY… choisissez des thèmes en lien avec votre activité, l’important étant de conserver un lien avec vos abonnés.

 

5 – Mettre à jour votre site web

Si vous disposez d’un site web, afin d’aider les internautes qui cherchent des informations sur votre entreprise, ajoutez sur la page d’accueil un pop-up d’information sur vos horaires d’ouverture, la fermeture ou pas de votre commerce, la possibilité de commander en click and collect, etc.

Si votre activité le permet, c’est peut-être l’occasion d’ajouter une rubrique d’achat en ligne pour faciliter l’accès à vos produits et services, en proposant soit la livraison, soit la collecte en magasin.

Vous n’avez pas de site e-commerce ? Des solutions existent pour en créer un facilement, même avec un budget limité.

 

6 – Faire tout ce que vous n’avez jamais le temps de faire

Votre activité est suspendue en raison du contexte sanitaire ? N’hésitez pas à vous consacrer à des sujets de fond, de nouveaux projets ou des dossiers inachevés qui nécessitent du temps que vous n’avez pas d’ordinaire. Création ou refonte de votre site web, de nouveaux moyens de communication (newsletter, pages sur les réseaux sociaux, etc.), inscription à une formation, inventaire de vos stocks… À défaut de pouvoir vous consacrer à votre activité, le temps investi sur ces sujets vous permettra de redémarrer du bon pied.

 

7 – Anticiper la reprise

Car oui, un jour, le quotidien reprendra son cours ! Et il est important de s’y préparer pour saisir toutes les opportunités qui se présenteront alors. Faites par exemple le point sur vos futurs besoins en trésorerie pour relancer l’activité, en incluant vos approvisionnements, les salariés, etc.

Vous pouvez également réfléchir à une campagne de communication (affiches, réseaux sociaux, newsletter) à déclencher le jour J pour inciter vos clients à revenir, à de nouvelles manières de fonctionner à l’avenir (organisation du travail, nouveaux leviers de business, etc.). Autant de sujets qui ouvrent de nouvelles perspectives à votre activité.

 

En cette période compliquée, la solidarité est de mise, et vos clients seront heureux de vous soutenir, d’autant plus si vous maintenez le lien avec eux. C’est important de garder le cap en adaptant ce qui peut l’être dans votre fonctionnement, tout en préparant avec optimisme le retour à la normale !

Professionnels : on vous accompagne

Parcourir notre dossier

Découvrez nos offres et services conçus pour les Pros

Voir les offres