Retour
On partage tout

Le smartphone, ami ou ennemi du couple ? Ils témoignent !

Certains passent plus de temps les yeux rivés sur l’écran de leur smartphone que plantés dans ceux de leur.e cher.ère et tendre. D’autres l’utilisent pour renforcer leur complicité ou vaincre leur timidité. Quelle place occupe le smartphone dans la relation amoureuse ? Quelques couples ont accepté de partager leurs meilleurs ou pires souvenirs liés à leur téléphone : restez en ligne !

Quand le smartphone favorise la paix des ménages

En voiture
Diane, 63 ans, est mariée à Benoît depuis bientôt dix ans. Ils ont tous deux en tête des disputes mémorables en voiture, démarrées à cause d’une erreur d’itinéraire. « Elle ne sait pas lire une carte, j’avoue que cela m’exaspère », explique Benoît. « Quand il est au volant, il ne veut jamais s’arrêter pour que l’on vérifie l’itinéraire : forcément, on se trompe ! », rétorque Diane. Depuis qu’ils ont découvert les applications GPS comme Waze et Google Maps, l’ambiance est au beau fixe dans la voiture. « Avant de partir, on programme l’itinéraire, et on profite de se laisser guider pour discuter. Quand il y a une erreur, on fait front commun contre l’appli fautive ! Finalement, ça nous rapproche », s’amuse Diane. Reste tout de même un sujet de discorde entre eux : elle préfère Waze… et lui Google Maps.

À la maison
Chez Caroline et Grégoire, 41 et 43 ans, le smartphone a permis de régler un autre problème, celui des courses ! Elle lui reprochait de ne jamais s’en occuper, lui expliquait qu’il ne savait pas toujours quoi acheter. « J’ai installé sur nos deux téléphones l’appli Bring (disponible sur App Store et Google Play), explique Caroline. La liste de courses est partagée, et nous pouvons cocher ce que nous avons acheté et ce qu’il faut penser à prendre. Comme ça, il n’a plus d’excuse, et le frigo est toujours plein ! »

Quand le smartphone sème la zizanie

Jusque dans le lit !
« Le soir, il ne me répondait même pas quand je lui disais bonsoir, trop occupé à consulter ses mails », se souvient Noémie, 27 ans. « Résultat, on s’endormait chacun de son côté, enfin surtout moi, car lui restait scotché sur son téléphone jusqu’à je ne sais pas quelle heure. Quand je m’énervais, il répondait que c’était le seul moment de la journée où il pouvait faire ça tranquillement. Je lui ai lancé un ultimatum en disant que c’était soit le smartphone soit moi dans le lit : il ne m’a pas prise au sérieux. Le smartphone a gagné… on a fini par se séparer. »
Sarah, parisienne de 36 ans et adepte des applis de rencontre, a vécu une expérience assez proche avec l’un de ses matchs. « On s’était déjà vus deux ou trois fois, et j’avais un bon feeling avec lui. Ce soir-là, on était chez lui en train de faire l’amour quand il a reçu une notification. Il s’est arrêté net pour vérifier son message. Je ne pensais même pas que ce soit possible. Il m’a dit qu’il attendait une réponse pour un job, mais il était 23 h… On en est restés là, évidemment. »

Et réveille les jalousies
Nassim, 28 ans, trouvait que sa compagne était plus distante depuis quelques temps. « Un jour, elle a reçu un SMS pendant qu’elle était sous la douche. Je n’ai pas résisté, j’ai regardé. C’était une copine qui prenait des nouvelles. Depuis, je consulte régulièrement ses messages, sans lui dire. Si elle s’en rend compte, elle sera furieuse, mais je ne peux pas m’en empêcher, c’est trop tentant. »
Même son de cloche chez Clotilde, 37 ans, chez qui le smartphone réactive des craintes et de la jalousie. « Thomas voyage beaucoup et rentre souvent tard. Depuis le début de notre histoire, j’ai pris l’habitude de regarder son téléphone. Il le sait, cela l’agace, on a déjà eu des disputes sur le fait que je ne lui fasse pas confiance, mais il me laisse faire. Quand il reçoit un SMS ou un appel, s’il ne répond pas tout de suite, cela éveille ma méfiance. J’aimerais lui proposer qu’on fasse des week-ends sans téléphone, cela me rassurerait de sentir que son smartphone ne lui manque pas quand on est tous les deux. »

Quand le smartphone aide le couple à renforcer sa relation

Au début d’une histoire
Romain, 35 ans, est un grand timide, pudique sur ses sentiments. Quand il a rencontré Clémence, il ne savait pas comment lui avouer ses sentiments. « Nous avons commencé à nous voir de temps en temps. Chaque fois que l’on se quittait, je le trouvais froid. Et puis une heure après, je recevais un SMS tellement fondant que j’en avais le cœur tout retourné. Quand ce n’était pas un message, c’était une chanson qu’il me partageait, qui à chaque fois me disait des mots d’amour, se souvient Clémence. Cela m’a permis de comprendre qu’il tenait à moi, et de l’encourager en lui répondant. Un jour, il a réussi à me dire qu’il m’aimait les yeux dans les yeux. Cela a pris six mois ! Mais notre histoire dure depuis 10 ans. Sans l’écran du téléphone, je ne sais pas si on aurait réussi à construire quelque chose. »

Pour les amoureux à distance
Installée à Aix-en-Provence pendant deux ans pour ses études, Safia, 25 ans, y a rencontré Dimitri. Ils ont filé le parfait amour jusqu’à ce que Safia déménage en région parisienne pour débuter un nouveau travail. Les amoureux se retrouvaient uniquement le week-end, des retrouvailles compliquées par la crise Covid. « La séparation a été très difficile, et le smartphone nous a aidés à créer de nouvelles habitudes. On se fait une visio tous les matins au réveil, sans même sortir du lit, comme si on se réveillait ensemble, explique la jeune femme. Le soir, on regarde les mêmes films ou séries en activant la visio aussi, on peut les commenter en temps réel. Dans la journée, on s’envoie des mots doux, cela aide à se sentir moins loin. Je ne sais pas si cela suffira sur le long terme, mais cela nous a aidés à construire une nouvelle forme de relation en attendant de nous retrouver vraiment. »

Quand le smartphone fait le coup de la panne

« On est habitués à pouvoir joindre l’autre tout le temps et n’importe où, explique Sabine, 51 ans. Et quand on n’y arrive pas, c’est la catastrophe ! » Elle nous raconte comment une panne de batterie a suscité une dispute mémorable. « Frédéric et moi avions rendez-vous au restaurant pour dîner tous les deux. Il revenait d’un déplacement et devait m’y retrouver directement. Quinze minutes de retard, puis trente… je suis partie au bout d’une heure, hésitant entre la panique et la colère, en tombant sur son répondeur à chaque appel. Il m’a enfin appelée avec un autre numéro que le sien : son train avait été bloqué en pleine voie, il n’avait plus de batterie pour me prévenir. Je lui ai passé un savon, je ne comprenais pas qu’il n’ait pas eu l’idée plus tôt d’emprunter un téléphone en sachant que je patientais comme une cruche au restaurant. Lui s’est fâché car il pensait que je serais inquiète de son silence. Bref… on a fini par se réconcilier, mais cela a été une sacrée dispute, pour une simple histoire de batterie. Depuis on a toujours un chargeur de secours dans nos sacoches de travail ! »

Ou pimente la vie de couple !

Yvan, 44 ans, rougit encore au souvenir du jour où il a envoyé un sexto pour la première fois à sa compagne. « Nous avions accueilli notre deuxième enfant, et on n’avait plus vraiment de vie sexuelle. Sur les conseils d’un ami, j’ai voulu relancer la flamme en chauffant Stéphanie à distance. Elle a répondu très vite, et nous avons échangé des SMS pendant toute une journée. Cela a réveillé notre désir, et on s’envoie encore de temps en temps des textos coquins, qui nous permettent de ne pas oublier qu’on est un couple avant d’être des parents ! »

Finalement, le smartphone occupe dans le couple la place que chacun des partenaires veut bien lui laisser. Formidable outil pour rapprocher les amoureux, il peut aussi les éloigner en cristallisant des différends dans la manière d’aborder la relation. À vous d’écrire votre propre histoire d’amour, sur vos applis, vos SMS, sans oublier de la vivre dans la vraie vie !

Pour la Saint-Valentin, Bouygues Telecom lance le mini-chargeur

Découvrir