Retour
On s'engage

Le cloud gaming, une nouvelle manière de jouer accessible à tous

Né au début des années 2000, le cloud gaming, ou jeu vidéo à la demande, ne cesse de séduire de nouveaux adeptes. Zoom sur un phénomène de société qui révolutionne en douceur notre manière de jouer, multiplie les bons moments partagés avec nos proches, et accélère la démocratisation du jeu vidéo.

 

Cloud gaming, mode d’emploi

Jouer à des jeux vidéo sans avoir besoin de les acheter, les télécharger, ni racheter un matériel coûteux à chaque évolution, c’est la promesse du cloud gaming. Comment ça marche ? Plutôt que d’acheter un jeu, vous lancez une partie en cliquant sur un lien depuis n’importe quel terminal connecté à Internet. Les catalogues de jeux sont hébergés par des plateformes accessibles sur abonnement, à la manière d’un Spotify pour la musique ou Netflix pour la vidéo.

Télévision intelligente, smartphone, tablette, ordinateur : peu importe la puissance et la configuration de votre appareil, le jeu tourne sur des serveurs à distance. Ces datacenters délivrent en continu un flux de données qui alimentent les terminaux des utilisateurs et affichent de manière fluide des graphismes élaborés. La fluidité de l’expérience de jeu ne dépend donc plus du matériel utilisé, mais de la qualité du débit Internet.

À lire aussi : L’impact environnemental du numérique en chiffres

 

Un développement du cloud gaming lié à celui du débit Internet

C’est en 2000, au salon international du jeu vidéo et loisirs électroniques (E3) à Los Angeles, que l’entreprise finlandaise G-Cluster réalise la première démonstration de cloud gaming, via le réseau Wi-Fi et un boîtier dédié. Même si l’expérience de jeu reste imparfaite en raison du faible débit Internet de l’époque, l’idée interpelle et d’autres acteurs du marché du jeu vidéo se penchent sur le sujet.

En 2010, l’entreprise américaine OnLive lance le OnLive Game System, premier service de cloud gaming sur PC, Mac, tablettes Android et télévisions connectées, qui pâtit d’un débit Internet encore insuffisant. Mais les progrès technologiques rapides de la décennie favorisent l’accélération de cette tendance. Sony rachète OnLive en 2015 et lance son PlayStation Now, accessible sur PlayStation4 et PC Windows via un système d’abonnement. Proposant plus de 700 jeux, c’est aujourd’hui l’un des services de jeu à la demande les plus populaires, malgré l’apparition de nombreux concurrents.

 

Des cloud gamers qui ont désormais l’embarras du choix

En plus du PlayStation Now de Sony, les joueurs peuvent désormais choisir entre différentes expériences de cloud gaming. GeForce Now de NVidia compte parmi les poids lourds du secteur, avec plus de 400 jeux accessibles. En France, Blacknut se présente comme le Netflix du jeu vidéo, avec un catalogue d’environ 400 titres aussi, tandis que Shadow propose une expérience de cloud computing. Sur n’importe quel terminal, les joueurs disposent d’une interface complète de PC où installer des jeux sophistiqués. Microsoft et Google ont respectivement lancé leurs plateformes de cloud gaming, XCloud pour l’un et Stadia pour l’autre, avec des catalogues encore peu étoffés (+/- 100 titres) à l’heure où nous rédigeons. Amazon vient de rejoindre la course en lançant en septembre 2020 sa plateforme Luna.

 

Le cloud gaming, une nouvelle façon de partager de bons moments

Car c’est finalement cela qui se joue avec le cloud gaming : le jeu vidéo n’est plus cantonné à la télévision du salon ou l’ordinateur de la chambre, mais nous accompagne partout, chez des amis ou lors de vacances en famille. Avec une bonne connexion Internet, on peut désormais profiter de jeux de qualité à la carte, et en tester sans acheter de matériel dédié. Une belle occasion de partager de bons moments, initier des challenges ludiques avec ses proches et s’offrir des respirations bienvenues dans un quotidien parfois trop rempli !

Tout comme la 4G a favorisé l’essor du streaming vidéo, l’avènement de la 5G devrait accélérer la démocratisation du cloud gaming. L’ultra haut débit de la 5G permettra bientôt de jouer à n’importe quel jeu, depuis n’importe quel appareil et n’importe quel endroit : de nouveaux usages que Bouygues Telecom se prépare à accompagner avec le prochain déploiement des offres 5G en France.

À lire aussi : La 5G en 5 questions – Qu’est-ce que la 5G ?